figuier
Un vin réalisé avec des feuilles de figuier, une découverte en utilisant encore les trésors de Dame Nature. Je réalise à chaque année mon vin de fleurs de sureau pour le plus grand plaisir des personnes qui l’apprécie notamment mon cher et tendre et cette fois-ci ayant la chance d’avoir un figuier au bout du chemin qui longe le clos, cette année je me suis dit qu’il fallait que je le fasse. Il faut utiliser de jeunes feuilles.
À savourer bien frais. Un léger goût d’amande en bouche, une saveur très agréable.

.

figuier

.

Ingrédients :

Pour 1 l

1,5 l de bon rosé
30 cl d’eau-de-vie de fruits
300 g de sucre en poudre
12 jeunes feuilles de figuier

Préparation du vin de feuilles de figuier

Préparation : 15 mn
Pause : 3 semaines

.

• Rassemblez les feuilles de figuier et nettoyez-les avec un torchon pour enlever les petits insectes qui pourraient s’y trouver.
figuier• Dans un grand saladier, versez le vin rosé et l’alcool de fruits.
• Ajoutez ensuite le sucre et mélangez bien pour le faire fondre.
• Ajoutez les feuilles de figuier et couvrez.
• Laissez reposer quelques semaines dans un endroit frais, en remuant de temps en temps, j’ai laissé 3 semaines.
• Filtrez et mettez en bouteille.
• Dégustez bien frais.

figuier

La petite histoire de la figue

.

La figue est connue depuis les temps les plus anciens et tient une place importante dans la mythologie de tout le bassin méditerranéen (grecs, romains, phéniciens et égyptiens). Comme l’olivier, le palmier dattier, la vigne et le grenadier le figuier est l’un des 5 arbres fruitiers de la terre promise.

.

On retrouve des traces de la figue dans les textes bibliques, comme la Genèse . Les Grecs considéraient le figuier comme un don de la déesse Démeter, déesse des Moissons et des produits de la Terre. Il était dédié à Dionysos comme la vigne et le lierre. Pour protéger cette ressource de l’Attique  » plus précieuse que l’or », les Grecs en interdirent l’exportation. Une poignée de figues fraîches ou sèches avec des galettes ou du lait caillé au suc de figuier pouvait constituer un repas très nourrissant.

.

Déjà à cette époque on lui reconnaissait des vertus thérapeutiques, pour Platon c’était la nourriture des athlètes par excellence, tant lui-même raffolait des figues. Pline l’Ancien vers -100 av. J-C, botaniste romain bien connu mentionnait l’existence de la culture de vingt-neuf variétés de figues. Il écrit à propos de Tacape, l’actuelle Gabès : « À l’ombre du fier palmier pousse l’olivier, sous l’olivier, le figuier, sous le figuier le grenadier, sous ce dernier la vigne, sous la vigne le blé, puis les légumineuses, enfin les salades et toutes ces plantes sont nourries à l’ombre des autres. » Les voyageurs de l’époque en emportaient toujours avec eux que ce soit crue ou séchée et les Grecs et les romains engraissaient leurs oies avec les figues.

.

Ce serait l’un des fruits les plus anciens à avoir été domestiqué par l’homme. En effet en 2006 lors de fouilles dans la vallée du Jourdain en Palestine on a découvert 9 figues dites parthénocarpiques, c’est-à-dire des figues qui se reproduisent sans fécondation d’ovules et ne produisant pas de graines. La main de l’homme était indispensable pour la production par le biais de bouture. On date ces figues d’à peu près 9400 à 9200 avant J.-C.

.

Ce sont les romains qui l’introduiront dans le reste de l’Europe et au VIIIe siècle Charlemagne fera cultiver le figuier dans ses vergers.
On retrouve même de recettes dans le fameux Ménagier livre qui traite d’économie domestique et morale, écrit entre juin 1392 et septembre 1394, notamment des figues « rosties avec des feuilles de Loiret par-dessus » lors d’un banquet servi par l’abbé de Lagny en 1379. Le Viandier de Taillevent donne la recette d’une sorte de pudding, le « tailliz de Karesme » à base de gaufre émiettée de figues, de raisins et de dattes hachées. Il est avec le Viandier de Taillevent une référence intéressante pour les cuisiniers d’aujourd’hui.

.

Les conquistadores introduiront le figuier au Mexique au XVIe siècle.
Plus près de nous, Louis XIV était très friand de ce petit fruit et le jardinier La Quintinie planta plus de sept cents figuiers de variétés diverses dans le potager royal au Château de Versailles. Je me demande s’il en reste encore aujourd’hui.
En Italie c’est en Toscane où le climat était également propice à la culture du figuier, que cette dernière s’est développée.

.

Légendes
Selon la légende : Cléopâtre se serait fait livrer secrètement un panier garni de figues avec un aspic dissimulé sous des feuilles (selon Plutarque), au Mausolée. Et, ce, suite au suicide de son amant Marc Antoine. Sa décision fut de préférer se suicider en apprenant ce drame, et suite également à l’arrivée d’Octave à Alexandrie. Elle l’avait ordonné ainsi afin que l’animal l’attaquât sans qu’elle le sût. Mais en enlevant des figues elle vit l’aspic, se dénuda le bras et le lui offrit à la morsure.
L’expression, mi-figue, mi-raisin encore bien employée de nos jours fait référence aux marchands de la ville de Corinthe qui mélangeaient des morceaux figues sèches plus lourdes aux raisins secs pour les vendre aux Vénitiens et histoire de les faire payer plus cher. Mais on dit aussi que seuls les fruits secs, les raisins et les figues pouvaient être consommés durant le Carême.
N’oublions pas également pas que dans la tradition provençale, la figue sèche fait partie des treize desserts présentés à la fin du dîner de Noël.

.

La suite sur le site www.energie-sante.net où je rédige régulièrement des articles sur l’alimentation et la santé.

36 commentaires pour  Vin de feuilles de figuier

  1. Viviane dit :
    Posté le 25 Juin 2020 à 22 h 59 min

    Je découvre ce vin mais j’ai tellement plaisir à déguster mon vin d’orange que j’aurais apprécié tester ce vin là malheureusement je n’ai pas de figuier. En tout cas il a une magnifique couleur de robe !
    Bonne nuit Jackie. Bizh. Viviane

    • Jackie dit :
      Posté le 26 Juin 2020 à 11 h 29 min

      Tu me parles de vin d’orange, je vais aller voir ta recette et essayer d’en faire. Merci ma Viviane et belle fin de semaine. Bisous

  2. Brigitte dit :
    Posté le 23 Juin 2020 à 17 h 17 min

    Lorsque j’habitais sur la Côte d’Azur, j’avais pris pour habitude de faire du vin d’orange et du vin de citron. J’avais un énorme figuier dans mon jardin, mais je n’aurais jamais pensé à en faire du vin. Ici, dans le sud-ouest, j’ai toujours un joli figuier dans mon jardin que nous avons planté en arrivant, je me laisserais bien tenter par cette jolie recette, je note !! Bisous Jackie

    • Jackie dit :
      Posté le 24 Juin 2020 à 17 h 36 min

      Tu n’as plus qu’à tester l’année prochaine 😉 Gros bisous ma Brigitte

  3. lilou25 dit :
    Posté le 23 Juin 2020 à 10 h 38 min

    Ca devait être un vrai délice ! Bisous

    • Jackie dit :
      Posté le 24 Juin 2020 à 17 h 35 min

      Une découverte, bien appréciée.. Bisous

  4. Titanique dit :
    Posté le 22 Juin 2020 à 15 h 28 min

    Bonjour, Jackie, moi aussi j’ai un énorme figuier, je pensais que les feuilles étaient toxiques, merci pour ta recette, je vais tester !
    bonne après-midi
    Annick

  5. corinnette dit :
    Posté le 21 Juin 2020 à 20 h 26 min

    Je ne connaissais pas et comme j’ai 2 beaux figuiers c’est à tester merci
    bises

    • Jackie dit :
      Posté le 22 Juin 2020 à 13 h 25 min

      C’est délicieux. Bisous

  6. Guillaume dit :
    Posté le 21 Juin 2020 à 17 h 39 min

    Belle découverte 🙂 j ai un grand figuier chez moi …. est il trop tard pour faire un essai ? De jeunes feuilles ? Quand est ce qu elle ne sont plus jeunes ??
    Cordialement

    • Jackie dit :
      Posté le 22 Juin 2020 à 13 h 28 min

      Au tout début de la sortie des feuilles, elles sont en générale mais très grandes elles commencent juste… » Merci de votre visite et belle journée

  7. Michelle dit :
    Posté le 20 Juin 2020 à 19 h 32 min

    un vin delicieusement parfumé, je n’y aurai pas pensé, merci du partage. bon samedi Jackie bises

  8. Posté le 20 Juin 2020 à 17 h 46 min

    Je n’ai jamais fait de vin à base de feuilles, le goût doit être délicat, l’idée me plaît beaucoup ! Bisous Jackie

    • Jackie dit :
      Posté le 20 Juin 2020 à 17 h 51 min

      Il y avait un petit moment que je voulais en faire et c’est délicieux, une note subtile d’amande. Bisous et belle fin de journée ma chère Laurence

  9. kekeli dit :
    Posté le 20 Juin 2020 à 17 h 11 min

    J’ai mon nouvel ordi, enfin mon vieux qui s’est refait une jeunesse. Plus qu’à prendre la bête en main et je vais pouvoir repasser sur les blog plus facilement !
    Ton petit vin de feuilles de figuier me plait beaucoup, il faudra que j’aille « piquer » des feuilles chez ma fille !!
    Je te souhaite un bon week-end. Bisous

    • Jackie dit :
      Posté le 20 Juin 2020 à 17 h 53 min

      Merci Fabienne parfait si tu as un ordi remis à neuf. Délicieux ce petit vin . Belle fin de semaine

  10. missfujii dit :
    Posté le 20 Juin 2020 à 16 h 08 min

    Je ne connaissais pas ce vin maison

    • Jackie dit :
      Posté le 20 Juin 2020 à 17 h 51 min

      Un délice. Belle fin de semaine

  11. Posté le 20 Juin 2020 à 13 h 58 min

    Eh bien ça c’est original.

  12. Ponpon dit :
    Posté le 20 Juin 2020 à 10 h 59 min

    Dans les Ardennes, pas de figuier… Mais il y a d’autres feuilles qui pourraient servir à faire un bon vin.
    Autant utiliser ce que la nature nous offre et pour ça, je te fais confiance!
    Bon samedi.
    Bizz

    • Jackie dit :
      Posté le 20 Juin 2020 à 12 h 36 min

      Et oui Dame Nature st généreuse. Bisous et belle fin de semaine

  13. mimi dit :
    Posté le 20 Juin 2020 à 10 h 38 min

    a ta santé jacky , belle journée , bizouuuuuuuuuuuu

    • Jackie dit :
      Posté le 20 Juin 2020 à 12 h 29 min

      Merci et belle journée

  14. Posté le 20 Juin 2020 à 9 h 46 min

    Une découverte il faudrait que je teste
    Bonne journée bisous

  15. Natalia dit :
    Posté le 20 Juin 2020 à 9 h 41 min

    Très original ! Je ne connaissais pas.
    Bisous

    • Jackie dit :
      Posté le 20 Juin 2020 à 12 h 33 min

      Frais un délicat parfum d’amande. Bisous

  16. Kilomètre-0 dit :
    Posté le 20 Juin 2020 à 9 h 26 min

    Tu pourrais mettre un sous titre sous le nom de ton blog « ou comment cuisiner tout ce que la nature nous offre et plus :DDD ». Tu fais feu de tout bois et c’est génial. Je ferais part de ta recette à ma voisine qui a un très grand figuier. Merci de ce beau partage, gros bisous Jackie

    • Jackie dit :
      Posté le 20 Juin 2020 à 12 h 35 min

      Et oui Dame Nature a de tels trésors à cuisiner;) . Gros bisous Martine et belle fin de semaine

  17. delphine dit :
    Posté le 20 Juin 2020 à 7 h 38 min

    Oh sympa, je ne connaissais pas c’est une belle découverte
    Merci pour ta recette
    Bon week end

  18. guy59600 dit :
    Posté le 19 Juin 2020 à 22 h 43 min

    un joli vin que je découvre ça fait plus apéritif je connaissais le vin de cerises de pêches et maintenant de figues mais pas d’alcool pour moi
    une très bonne soirée gros bisous

    • Jackie dit :
      Posté le 20 Juin 2020 à 12 h 33 min

      Frais un délicat parfum d’amande. Bisous mon cher Guy et belle fin de semaine

  19. chantal dit :
    Posté le 19 Juin 2020 à 22 h 43 min

    Une belle idée je vais allée voir si il y a encore de jeunes feuilles pour réaliser ce nectar. Bonne soirée, bises

    • Jackie dit :
      Posté le 20 Juin 2020 à 12 h 33 min

      Frais un délicat parfum d’amande. Bisous

  20. Nadji dit :
    Posté le 19 Juin 2020 à 21 h 58 min

    A consommer avec modération??
    Grosse bise.

    • Jackie dit :
      Posté le 20 Juin 2020 à 12 h 33 min

      Absolument. belle fin de semaine Nadji. Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié ou partagé.

(obligatoire)
(obligatoire)