terrine-saumon-fenouil-1w

Au départ cette recette repérée sur Cuisine actuelle, spécial fête, avait pour ingrédients végétal des poireaux, mais mon gourmand n’aime pas du tout les poireaux, je crois bien que c’est la seule chose, j’ai donc remplacé les poireaux par du fenouil et le résultat fut à  la hauteur de sa gourmandise.

 

Ingrédients :

Pour 8 personnes

12 noix de St-Jacques
3 pavés de saumon sans la peau
2 bulbes de fenouil
1 bouquet d’aneth
25cl de fumet de poissons
1 pincée de piment d’Espelette
8 g de feuilles de gélatine

Préparation

1. Nettoyez et faites cuire les bulbe de fenouil à la vapeur .
2. Faites pocher le saumon 3mn à frémissement dans le fumet de poissons.
3. Ajoutez les noix de St-Jacques et poursuivez la cuisson. encore 2mn.
4. Egouttez-les puis tranchez-les .
5. Faites ramollir la gélatine dans de l’eau froide puis essorez-la entre vos mains.
6. Faites la fondre dans le fumet de poissons encore chaud.
7. Rincez et ciselez l’aneth.
8.Répartissez-en un peu sur le fond dans une terrine tapissée de film plastique.
9. Déposez un fond de gelée, puis un morceau et demi de saumon dans le sens de la longueur.
10. Versez à nouveau de la gelée.

 terrine-saumon-fenouil-2w

11. Disposez les noix de St-Jacques sur le dessus et disposez les tranches de fenouil sur les parois du moule de chaque côté.
12. Saupoudrez de piment d’Espelette et répartissez le reste de saumon.
13. Parsemez d’aneth  et arrosez de gelée.
14. Rabattez le film étirable et déposez un poids sur toute la longueur.
15. Réservez 12h au réfrigérateur.
16. Dégustez accompagné d’une sauce à la crème et au citron.

terrine-saumon-fenouil-3w

separation-historique-tran2

La petite histoire du fenouil

Le terme « fenouil » est apparu dans la langue française au XIIIe siècle. Il vient du latin foeniculum qui signifie « petit foin ». Il désignait à l’origine une sorte de graminée aromatique qui avait la propriété d’éloigner les insectes.

On appelle souvent à tort le fenouil « anis » ou « aneth ». Cette confusion se retrouve dans de nombreuses langues et résulte de la ressemblance, tant par leur forme que par leurs usages, entre ces trois plantes de la famille des apiacées. Toutefois, seul le fenouil est employé comme légume.

Foeniculum_vulgare.JPG

Originaire du Sud de l’Europe et de l’Asie mineure, où il pousse toujours à l’état sauvage sur les terrains rocailleux et secs, le fenouil y est consommé depuis les temps les plus reculés. Cultivé par les Égyptiens, il était populaire chez les Grecs et les Romains. Ces derniers l’employaient pour ses vertus médicinales, notamment comme antidote contre les piqûres des scorpions ainsi que les morsures des serpents et des chiens. La riche symbolique qui entoure cette plante permet de mesurer l’importance qu’elle a revêtue au fil des siècles. Ainsi, dans l’antique Phrygie, les adeptes du culte du dieu Sabazios s’en paraient durant les cérémonies rituelles. Selon la mythologie grecque, les humains ont reçu la connaissance de l’Olympe sous la forme d’un charbon ardent placé dans une tige de fenouil. Enfin, pour les anciens Anglo-Saxons, c’était l’une des neuf herbes sacrées qui pouvaient combattre les neuf causes possibles de la maladie.

Toutefois, le bulbe de fenouil (lequel n’est pas à proprement parler un bulbe, mais un renflement à la base de la tige) tel que nous le connaissons aujourd’hui n’existe pas à l’état sauvage. Il résulte plutôt d’un long processus de sélection entrepris par les Italiens, probablement en Sicile, où on le retrouve dans de nombreux plats traditionnels. Jusqu’à tout récemment, cette sous-espèce (F. vulgare var. azoricum) n’était cultivée que dans le bassin méditerranéen. La plante étant sensible à laphotopériode, elle montait facilement en graines dans les régions plus au nord. Puis, cette situation a changé dans les années 1970, après qu’on ait sélectionné des variétés tolérant les jours plus longs des étés nordiques. Depuis, sa culture s’est répandue tant aux États-Unis que dans le nord de l’Europe et au Royaume-Uni. L’Italie demeure le pays où on en consomme, produit et exporte le plus.

fenouil1

Sur le plan vitaminique le fenouil est champion (vitamines C.A.E.B9 et contient de précieux antioxydants), il est un véritable aliment santé et tient malheureusement une petite place dans notre alimentation. Pris en tisane c’est un allié pour favoriser la lactation des jeunes mamans. (passeport-santé).

 

2 commentaires pour  Terrine de St-Jacques et de saumon en gelée

  1. jeanne dit :
    Posté le 25 Avr 2015 à 17 h 19 min

    Vraiment appétissante cette terrine, bravo Jackie et bravo également pour ce nouveau blog, le visuel est sympathique avec toutes les recettes, on a le choix, j’aime bien !!!! Bises, bon we. Jeanne

    • Jackie dit :
      Posté le 27 Avr 2015 à 20 h 12 min

      Merci ma chère Jeanne pour ce commentaire. Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié ou partagé.

(obligatoire)
(obligatoire)